Back to Top

L’avenir de l’informatique

Quelles évolutions pour l’avenir de l’informatique?

Notre secteur est en constante mutation, et tenter d’anticiper les changements à venir peut être très intéressant pour nous autres développeurs. Vous me remercierez peut-être dans 10 ans quand une nouvelle techno s’imposera et que vous vous y étiez déjà formé, allez savoir. 

Entre deux aller-retour au restaurant (nan j’rigole vous êtes confinés donc vous pouvez pas) vous retrouverez ici toutes les technologies et les domaines qui méritent un investissement, pour l’avenir, mais aussi le présent selon moi.

Technologies d'avenir

Web, cloud et data

Si vous êtes dev web ou si vous regardez un peu les offres d’emploi, ça ne vous surprendra pas que je parle de toutes les technologies qui tournent autour du principe de conteneur. Oui oui, tous les buzzword sur LinkedIn du type « Docker + Kubernetes + Jenkins ». Profitez en pour regarder tout ce qui est technologie cloud, type AWS ou Azure par exemple. Avec ça, vous êtes tranquilles pour aujourd’hui, comme pour les prochaines années vu la propension du secteur a vouloir caser du « cloud » absolument partout. Pour être complet sur tout ce qui tourne autour de, vulgairement, « le web », les API REST sont bien implantées mais certains sous-estiment encore beaucoup GraphQL, ne faites pas cette erreur.

Je ne vous apprends rien en vous disant qu’on manipule de plus en plus de données sur internet, et bien ces données, il va falloir les traiter. C’est déjà un problème aujourd’hui, alors imaginez dans quelques années… heureusement, les technologies de big data existent déjà. Si ce domaine vous intéresse, Spark et l’écosystème Hadoop sont à creuser. Pour les plus universitaires, lire quelques papiers sur MapReduce peut aussi être très intéressant (ou un futur article, parce que ça en mérite vraiment un). La JVM est la principale concernée ici, donc si vous maitrisez déjà Java c’est un vrai plus, mais là ou Spark est le plus efficace, c’est en Scala. Double point positif, pour beaucoup la programmation fonctionnelle reste quelque chose de très lointain, et c’est pourtant très intéressant avec de multiples domaines d’application (dont le big data). Pour les flemmards voulant juste essayer, on peut utiliser Spark en Python.

Bas niveau et crypto

Ne faites surtout pas l’erreur de penser qu’avec le temps, le bas niveau va disparaitre. L’avenir ne sera pas uniquement fait de Python et de Javascript, alors revoyez vos cours sur les pointeurs. L’IOT ne s’est jamais aussi bien porté et ce n’est pas prêt de s’arrêter, la robotique a de nombreux domaines d’application encore très peu explorés (l’armement ou le médical par exemple). Il est aussi probable qu’avec l’explosion annoncée de la réalité augmentée et des applications temps réelle, la problématique de performance sera encore et toujours au centre des choix techniques. Certains doutent de Rust, les problématiques de performances et de sécurités auxquelles il apporte des réponses sont trop critiques pour l’oublier.
Cependant je ne ferai pas l’affront de citer C et C++ dans les technos d’avenir étant donné leur âge certain. En fait si, C++ c’est rapide et ça a une grande base de code, il y a fort a parier que par inertie énormément de futurs projets se feront encore dessus.

Enfin, l’engouement autour des crypto-monnaies, bien qu’a mon sens clairement surestimé, n’est pas a négliger. Certaines personnes pensent que la blockchain c’est les crypto-monnaies. Erreur ! Solidity et les Smart Contracts sont une piste a privilégier si ce secteur vous intéresse, il y a fort a parier que les applications fleurissent a l’avenir. En effet, c’est intéressant d’un point de vue technique, d’un point de vue sécurité aussi, et en plus certains seront attirés par l’aspect décentralisé ! Pour moi aucun point négatif à l’horizon : ça va percer fort, très fort.

IA et Informatique quantique

J’ai hésité a parler d’IA, je vais le faire mais de façon plus mesurée. Si vous êtes dans l’optique « implémentation de modèle », pour moi il y a peut de chance que les technos évoluent beaucoup. On passera certes d’un framework X a un framework Y, mais pas de bouleversement technologique pour l’utilisateur final a l’horizon selon moi. Si part contre vous n’êtes pas utilisateur final, mais que vous êtes plutôt dans le développement de modèles abstraits par exemple, ou que vous vous intéressez aux bases du domaines, en constante évolution, la programmation par contrainte et logique est vraiment énormément utilisée dans ces domaines, et il n’y a pas vraiment de raison que cela change. Investir un peu de temps dans l’étude de prolog ne sera clairement pas du temps perdu.

Pour finir, si on veut voir a plus long terme, l’informatique quantique est un fantasme pour beaucoup. Les gens ne savent pas a quoi ça peut bien servir, mais ils en ont envie. Arrivera bien un jour ou il faudra doter ces machines de programmes adaptés aux problèmes qu’ils traitent. Si vous voulez voir a quoi ça peut bien ressembler, Q# est le langage dédié de Microsoft. D’autres sur-couches de langages existent (pour Haskell par exemple) mais peu de projets semblent vraiment actif, je citerai donc uniquement Qiskit (c’est du Python), pour avoir un peu bidouillé avec c’est plutôt cool. Les ressources n’étant pas vraiment disponibles a profusion sur ce sujet, je recommande oezratty.net, où vous trouverez un superbe ebook sur le sujet, vraiment très complet et très bien écrit (en cherchant un peu vous en trouverez aussi un sur l’IA, tout aussi bon).

Pour conclure

Voilà pour mon petit tour des technos en prévision du futur, je n’ai parlé que de ce qui me semblait toucher à des changement relativement importants. J’ai omis par exemple la bascule potentielle Java-Kotlin pour Android (Java étant beaucoup utilisé ailleurs, et le changement n’étant pas très profond au niveau conceptuel) et tout les changements de Frameworks « à la mode » impossible à prédire (oui, ici je cible l’écosystème JS). 

Vous pouvez retourner vous ennuyer pendant votre confinement.

Par Clément Caffin


Random_content()

Rechercher:





Suis-nous sur les réseaux sociaux!

Instagram

S'abonner